Plaid ou couverture bébé

Est-ce que cette couverture deviendra le doudou préféré?

Comme fournitures: de la laine blanche et noire (5 pelotes blanches et une seule noire) des aiguilles n°4

Les pavés sont tricotés en jersey endroit séparés par 3 cm de point de riz

Un carré sur deux est rayé blanc et noir ( tricotés en suivant deux dessins différents), l’autre est simplement blanc.

Les rangées de pavés sont séparées par 3 cm de point de riz

La bordure est réalisée, bien entendu, au point de riz.

Pour avoir une meilleure tenue, j’ai mis une doublure en coton liberty gris et blanc cousue à la main en laissant la bordure apparente.

Avec sept rangs de carrés avec cinq carrés par ligne, les dimensions de la couverture terminée sont 86 x 68 cm.

Utile pour jouer dessus, pour mettre dans la voiture ou pour le berceau, cette couverture deviendra peut-être un incontournable?

 

Des boîtes ou des boîtes?

Et bien, des boîtes !

En couture, la mercerie devient vite envahissante si on aime, comme moi, « collectionner » rubans, biais, fermetures, boutons etc….

de vieux calendriers, du kraft gommé

les coins recouverts de skivertex rouge

des restes de papier peint

juste les bonnes dimensions!

l’intérieur des tiroirs est rangé, accessible et pratique (il suffit de sortir la boîte dont on a besoin)

 

 

La trousse de rentrée

Une rentrée scolaire n’est pas envisageable sans coudre « la » trousse pour Loulou.

Cette fois-ci, pour le lycée, il me paraissait intéressant de proposer une trousse classique et assez grande.

Noire d’un côté,

la doublure en coton gris parsemée de petites étoiles noires,

le second côté égayé par une bande et une étoile confectionnées dans le même coton que l’intérieur.

Loulou a apprécié.

Bonne rentrée!

 

Gilet noir et blanc

Il y a de nombreuses quelques années, j’avais tricoté un gilet blanc avec des dessins en jacquard noirs. J’avais aimé ce modèle classique et moderne à la fois.

A l’annonce de l’arrivée d’une crevette, tricoter à nouveau ce modèle m’est apparu une évidence. Mais un déménagement étant intervenu, le catalogue a mystérieusement disparu….Après quelques recherches (merci les filles !!!) je me suis résolue à le commander par internet sur le site suivant: https://www.aux-doigts-de-fee.com/boutique

Ah, la joie de retrouver les explications tant recherchées!

J’apprécie toujours:

l’empiècement aux dessins géométriques

le bas des manches qui reprend une partie du motif.

Des boutons avec de petits papillons ont complété ce tricot.

Petit gilet terminé, envoyé, reçu, Future maman a aimé ce petit clin d’œil.

 

Protège carnet de santé

Une demande: un protège carnet de santé.

La première question que je me suis posée: quelles sont les dimensions à respecter? même si les carnets n’ont pas changé depuis quelques années, cela fait bien longtemps que je n’en ai pas eu l’usage …….

Une mini-poche à l’avant gardera la carte vitale ou la trace du prochain rendez-vous.

Une petite pochette à l’arrière permettra d’y glisser quelques papiers.  Enfin un lien  gardera la dernière page utilisée.

Une patte ferme ce protège-carnet.

Petite hésitation: un lien, un bouton ou une pression cachée par un bouton ?

Ce sera la pression (peut-être un peu plus pratique? à voir à l’usage…)

Le plus difficile, comme souvent, a été de choisir les différents tissus: petits pois pour l’extérieur avec un ourson dormeur sur le dessous du biais violet. Un coton avec des triangles pour les différentes poches, de petits oursons accompagnés de leur doudous tapissent l’intérieur.

Il ne manque plus que le carnet !

Lingettes démaquillantes

Le mois de septembre arrive à grands pas avec son lot de changements.

Deux nouvelles séries de lingettes vont prendre place dans les salles de bains des  « Topines ».

L’une a choisi les petits triangles pour changer.

L’autre reste dans la couleur « petites fleurs rouges »

Bonne rentrée !

 

Taina shawl

J’avais envie d’un modèle de châle un peu « dentelle » pour une laine DMC glitter.

J’ai craqué pour un modèle gratuit offert chez ravelry: le Taina shawl de Valentina Bogdanova. Sa forme triangulaire classique est constituée d’une répétition de motifs en forme de « diamants ».

J’ai trouvé les explications sur : https://www.ravelry.com/patterns/library/taina-shawl

Comme je n’avais qu’une pelote, je n’ai pas pu terminer la bordure composée d’une série de bouquets de fleurs mais la grandeur étant correcte, cela ne nuit pas à l’ensemble.

Le dessin est superbe et se révèle lors du blocage.

Ce shawl a été vite adopté pour mon plus grand plaisir!

Laine détricotée

Des erreurs dans un tricot, pas d’autre choix : il faut détricoter…

La laine est totalement frisée. Ce n’est pas possible de l’utiliser ainsi.

Un souvenir bien lointain : maman pratiquait cette méthode.

D’abord, faire des écheveaux. Pour enrouler la laine, n’ayant pas de dévidoir, j’ai utilisé le « bout de canapé » qui fait office de table basse.

Très pratique car la base étant légèrement plus petite que le haut, les écheveaux s’enlèvent facilement sans oublier, bien sûr, de lier à l’aide de petits morceaux de laine. (cela évite les nœuds lors du lavage)

De la lessive pour laine, un petit tour dans la machine à laver et miracle: la laine a repris son gonflant. Il faut savoir qu’avec un fil acrylique, le résultat est moins flagrant.

Il ne reste plus qu’à laisser sécher totalement.

Le premier écheveau était trop important, il a mis plus de temps à  sécher: erreur de débutante!

Le bout de canapé a repris du service (dans mon souvenir, mes petits bras étaient mis à  contribution)

Les pelotes faites, la laine est prête à être réutilisée pour un nouveau projet.

 

 

Une nouvelle chaise

Un déménagement entraîne obligatoirement des choix: choix d’emporter, de donner, de jeter si vraiment il le faut.

Cette chaise a fait partie du changement simplement parce qu’elle était pliante et pouvait dépanner le temps de s’installer.

Le plastique rouge abîmé qui la recouvrait,  était peu engageant.

Dessous la mousse est en bon état, alors pourquoi ne pas remplacer ce plastique?

Du tissu bleu d’ameublement, reste d’un fauteuil….. qui lui, a terminé sa vie à la déchetterie!

Dévisser l’assise et le dossier a été un jeu d’enfant!Utilisation du plastique comme gabarit, des clous tapissiers, un peu de couture, découpe du tissu en surplus. L’assise est terminée!  Le fond  est recouvert également pour cacher les clous et ne pas exposer le dessous lorsque la chaise est repliée.

La chaise a un nouveau style et offrira de nombreux services.

Caroline, la butée de porte.

Ne pas s’énerver ou sursauter lorsque les portes claquent, c’est possible !

Depuis quelques jours, j’avais envie d’un second cale-porte à la place d’une chaise . Ce serait sans aucun doute plus décoratif.

« Jules » surveillant en permanence la porte de service, quel autre animal serait susceptible d’habiter chez nous?

Matériel utilisé: Trois tissus de coton( un violet épais pour la base, un blanc uni enfin un imprimé de toutes les couleurs) un peu de bourre et du « poids ».

Le patron gratuit vient d’un site anglais,les photos sont assez explicites pour se débrouiller sans souci

Couture des pattes, de la tête sur le corps (dans le bon sens ou l’utilisation du découd-vite devient obligatoire … et oui, cet objet m’est indispensable!)

L’animal prend forme.

Le fond est placé, épinglé puis cousu en laissant un endroit libre pour pouvoir retourner cette réalisation. J’ai choisi pour la base un tissu sombre peu salissant.

Il ne manque que la bourre et du « poids » avant de refermer, à la main, la carapace par une couture invisible. La touche finale est apportée par les yeux.

Douce, mignonne, voici Caroline

Elle peut être transportée et s’intégrer dans d’autres pièces.

Merci pour le patron trouvé sur le site :https://www.purlsoho.com/create/2013/09/15/mollys-sketchbook-myrtle-the-purl-turtle/