Un petit gilet blanc

La tenue pour un baptême est essentiellement blanche.

J’avais envie d’apporter ma petite participation à l’occasion de cette cérémonie familiale.

Un tricot en top-down ! En commençant par quelques rangs au point mousse pour l’encolure réalisés avec des aiguilles n°3.

Une demi-torsade court le long de la bordure au point mousse ainsi que le long des manches.

Des pressions blanches comme fermetures, des boutons cousus au-dessus juste pour décorer.

Avec ce mois de juillet pluvieux, « petit gilet » a été apprécié.

Quelle joie de voir qu’il était à la bonne taille!

Inutile de dire que Bébé est la plus jolie des petites filles. Qui insinue que je ne suis pas objective?

Des quenouilles de lavande.

J’ai la chance d’avoir plusieurs types de lavande, certaines commencent à se faner, d’autres fleuriront rapidement.

J’ai mis quelques épis à sécher. Des sachets de senteur pourront être confectionnés dans l’avenir….

En attendant, je me suis amusée à confectionner des quenouilles.

Un ruban est lié sous les épis.

Le ruban est plus facile à passer dessus ou dessous des tiges avec l’aide d’une aiguille.
La première quenouille est terminée.

Pour une seconde, changement de couleur de ruban et essai pour démarrer plus facilement.

Les deux premiers rangs sont réalisés sans enfermer les épis.

Ensuite, ces deux tours sont resserrés.

La seconde navette est terminée, il y en aura sans doute d’autres!

J’adore l’odeur de lavande qui, l’hiver venu, rappelle le beau temps .

Une écharpe bleue

Une fin d’année scolaire, une copine qui part en retraite, de la laine bleue turquoise

La réunion de tous ces éléments donne une écharpe.

J’avais envie d’un point « dentelle »

La dentelle se répète 6 fois sur chaque rang et se réalise sur 4 rangs

La laine étant un peu difficile à détricoter (vive le mohair) j’ai fait attention lors de l’élaboration.

180 cm de long, 40 cm de large

J’espère que cette écharpe l’accompagnera en Bretagne où ma copine aime à se ressourcer sinon, dans le Nord, l’utilisation sera vite trouvée!

Bonne retraite !

Des bouquets de moisson

Les bouquets de moisson sont d’actualité à la maison.

A partir d’une paille creuse de blé ou d’une autre céréale, il est facile de réaliser ces tressages qui sont devenus, au fil des ans, des porte-bonheur.

La cueillette est déjà un moment agréable. Ensuite, il faut débarrasser les tiges de ses feuilles.

Là, c’est une faveur réalisée avec une tresse à quatre brins.
A partir de deux tresses à cinq brins, un cœur de Mordiford
le début d’un éventail du Pays de Galles
voici l’éventail terminé
un second en continuant un peu le tressage sans ajout de brins de blé barbu
une tresse plate

à partir d’un autre tressage (base de nombreux bouquets de moisson) la réalisation d’une gerbe. Facile à réaliser mais qui demande juste un peu plus de patience

Il ne manque que le porte-bonheur des moissons et ajouter les rubans de couleur en finition !

Ce serait agréable de pouvoir tresser un corizon (originaire du Mexique) , une lanterne ( travail autour d’une monture) …..

Une brassière « vendredi »

Un drôle de nom pour une brassière! J’avais repéré ce modèle sur internet il y a un petit moment. La fausse torsade courant sur le côté m’avait attirée. Bien entendu, je n’avais pas fait l’effort de lire les explications et pensais réaliser un pull.

En réalité, c’est une brassière ! taille 3 mois. Les indications sont bien rédigées et faciles à suivre .

On débute le bas par quelques rangs au point mousse puis on continue par du jersey. Le point mousse sera repris pour mettre en valeur l’empiècement.

Des manches raglan

La fausse torsade se positionne sur le côté

Le dos est fermé par trois boutons

C’est un modèle fort agréable à tricoter, les finitions sont bien étudiées, peu de couture (juste sous les bras, et ça, j’apprécie). La brassière se réalise de bas en haut avec un seul moment un peu plus délicat lorsqu’il faut mettre sur la même aiguille le corps et les manches….. si on ne possède pas l’aiguille circulaire de la bonne taille.

Vous pouvez trouver les explications sur ce blog ( je remercie Oxhydryle pour ce travail de grande qualité)

http://oxhydryle.canalblog.com/archives/2012/12/05/25751119.html

C’est une brassière que je referai avec plaisir, peut-être « grandeur prémas »?

Gilet jaune pâle pour préma

En premier, un petit message pour remercier Thali et Marie-Claire. Pendant quelques années, avec beaucoup de dévouement et gentillesse, elles se sont occupées du Challenge Petits Lutins. Malheureusement, la pandémie a eu raison de cet îlot de douceur.

Ce qui n’empêche pas de continuer à tricoter pour les minis en attendant de trouver un service de néonatalogie, une association ……

Après un gilet de taille un an (et son tuto) je me suis attachée à tricoter le même modèle pour un prématuré :

Un top-down avec des manches raglan terminées par quelques rangs au point mousse.

une petite broderie verte « casse » l’uniformité de la couleur

des pressions transparentes viennent fermer ce petit gilet.

J’aime cette couleur pastel ! Une nouvelle brassière est en cours…….

Un poisson en saule.

Cet hiver, un peu de nettoyage s’est imposé dans le jardin. J’ai mis de côté quelques branches de saule. J’ai traîné un peu beaucoup avant de tresser.

J’ai mis à profit le temps pluvieux pour faire un essai. J’ai trop attendu, les branches de saule cassent facilement.

Un poisson est venu agrémenter un des bacs potagers. Le chat qui hante le jardin, aura peut-être peur?

En attendant, il surveille les plantes nouvellement repiquées !

Un gilet jaune pâle 1 an.

De la laine jaune pâle même si les photos ne font pas honneur à cette couleur pastel !

Un dessin longeant une bordure au point mousse.

des manches raglan

un double dessin le long des manches

C’est l’originalité de ce modèle tricoté en top-down.

IMG_5219

 

Mais, surtout, c’est un essai de tuto!

Je me lance:

Avec les aiguilles n°3 ½ , l’échantillon donne 22 mailles et 30 rangs aux 10 cm.

Dimensions terminées : largeur du bas : 29 cm, hauteur totale : 30 cm ( 14 cm pour le raglan, 16 cm pour le corps). 3 boutons pressions

La bordure de 5 mailles se tricote en point mousse.

     Un dessin se tricote sur 5 mailles et huit rangs :

     Rang 1 : 2 mailles ensemble, un jeté, une maille jersey, un jeté, un surjet simple

     Rang 2 : toutes les mailles à l’envers

     Rang 3 : 2 mailles endroit, un jeté, un surjet simple

     Rang 4 : toutes les mailles à l’envers

     Les quatre rangs suivants sont réalisés en jersey

Le modèle se commence par le col.

Monter 74 mailles et tricoter 8 rangs au point mousse, puis 4 rangs en jersey.

Réserver les 5 premières et 5 dernières mailles à tricoter au point mousse pour les bordures et commencer le raglan. L’utilisation des anneaux marqueurs facilite le travail. Au lieu d’* 1 jeté*de chaque côté du raglan, c’est une augmentation intercalée vers la droite ou vers la gauche.

Repartir les 74 mailles et commencer le raglan :après les 5 mailles de la bordure toujours au point mousse, tricoter 8 mailles pour le premier demi-devant, *1 augm *, 2 mailles endroit, *1 augm*, 10 mailles pour la première manche, *1 augm*, 2 mailles endroit, *1 augm*, 20 mailles pour le dos, *1 augm*, 2 mailles endroit, *1 augm*, 10 mailles pour la seconde manche, *1 augm*, 2 mailles endroit, *1 augm*, 8 mailles pour le second demi-devant , 5 mailles mousse. Le rang envers retour est tricoté sur toutes les mailles, à l’envers à l’exception des bordures.

Tricoter 4 rangs en jersey puis intégrer les dessins sur le rang n°5 : 1 dessin sur chaque demi-devant (3 m end+ dessin+ 2m end)), 2 dessins sur chaque manche (1m end +dessin+2 m end + dessin + 1 m end) 4 sur le dos (1 m end+ dessin+ 1 m end+ dessin+ dessin+ 1 m end+ dessin+ 1 m end) 2 dessins sur la seconde manche (exactement comme pour la première) 1 dessin pour le second devant (2 m end + dessin+ 3 m end) .

Ensuite, lors de chaque rang impair (à l’endroit), respecter les séquences : 1 jeté, 2 mailles endroit, 1 jeté, les unes bien au-dessous des autres, ce qui correspond à 8 augmentations à chaque rang endroit. En tout 21 fois donc 42 rangs. En fin de raglan, on aura 249 mailles avant d’enclencher les manches.

Tricoter un rang endroit sans augmentations jusqu’à la fin de la première manche (qui comporte 54 mailles) et retourner le travail pour ne tricoter que sur ces mailles. On laisse toutes les autres en attente. Continuer la manche en jersey sur 36 rangs en pratiquant à 2 mailles des bords une diminution de chaque côté tous les 6 rangs. Lorsqu’il reste 42 mailles, terminer par 5 rangs de point mousse puis arrêter à l’endroit sur l’envers. Surtout entre temps, ne pas oublier les dessins! (à la fin, il y aura 10 dessins). Couper le fil.

Reprendre le travail au creux de la manche qui vient d’être tricotée, continuer ce rang endroit jusqu’à la fin de la seconde manche et faire exactement le même travail.

Terminer le rang jusqu’au bout du second demi-devant.

Tricoter le corps de la veste en un seul morceau sur les 141 mailles restantes pendant 36 rangs.Terminer la bordure avec 9 rangs de point mousse et arrêter au 10ème rang à l’endroit sur l’envers. Coudre les coutures de dessous de manches et les pressions .

 

20210410_103506

Il me reste un peu de laine, un mini-gilet pour prématuré est en préparation.

Pour un nouvel article, j’espère simplement m’habituer aux changements de WordPress (là, je suis un peu énervée!! )

Un pull pour l’hiver prochain

De la laine bleu marine, des aiguilles droites n°4 ainsi qu’une aiguille circulaire pour la réalisation du col, le matériel est prêt pour tricoter le pull de l’hiver prochain.

Des manches raglan légèrement resserrées

avec un point de muguet qui court tout le long.

Le corps est tricoté en jersey après des côtes  1×1

Après avoir relevé les mailles de l’encolure  (merci Hélène) un peu de jersey tricoté avec l’aiguille circulaire permet d’avoir le col « qui roule » .

Ce nouveau pull me convient :coupe droite, assez long.

Mais je ne suis pas pressée de le porter, le printemps est là !

 

Petite gigoteuse

Comment résister à un tissu enfantin aux motifs hiboux ?

Un achat « coup de cœur » qui s’est transformé en gigoteuse. Comme je souhaitais coudre une taille 9 mois, une recherche sur internet s’est révélé nécessaire.

J’ai trouvé un tuto très bien expliqué sur le blog « Paris/Normandie »

https://www.pncouture.fr/gigoteuse/

Un tissu violet pour l’intérieur, une fermeture à glissière blanche

deux pressions violettes

La gigoteuse terminée est arrivée à destination

Bébé y fera de jolis rêves.